Au menu du mois de Juillet


Retrouvez chaque mois sur cette page le meilleur de l'actualité diététique sélectionné par notre diététicienne, ainsi que tous ses conseils et astuces pour adopter une alimentation variée et équilibrée et ainsi préserver sa ligne et sa santé !

 

            

La pêche !

Conseil du mois

« L'été et la chaleur sont là : hydratez-vous tout au long de la journée... » 

La sensation de soif indique que l’on est déjà déshydraté, il est donc important de boire régulièrement surtout en période de fortes chaleurs. L’eau est nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme, elle permet la régulation de la température corporelle et le maintien des performances physiques et cognitives. Pour se désaltérer efficacement l’eau sera la meilleure des boissons et elle contribuera à une bonne fonction rénale. Pensez également aux thés et infusions glacés de préférence faits maison sans sucre et attention aux autres boissons qui peuvent être très caloriques. Les jus de fruits seront consommés de manière occasionnelle car il est toujours plus intéressant d’un point de vue nutritionnel de consommer les fruits entiers plutôt que de les boire en jus.  En quelques chiffres :

1 canette (33cl) de soda = 150 kcal,

1 verre de sirop confectionné avec 2 cuillères à soupe de sirop = 80 kcal,

1 verre (20cl) de jus de fruits : 90 kcal

1 bière à 3°(33cl) = 115 kcal

1 verre (15cl) de rosé :100 kcal

 

Focus sur la pêche

Rafraîchissante et modérément énergétique (10g de glucides pour 100g), la pêche s’intègre parfaitement à l’alimentation estivale. Mûre à point sa saveur sera plus douce car elle sera plus sucrée et moins chargée en acide citrique. De même, à maturité sa chair sera plus tendre et moelleuse du fait de la transformation de ses pectines la rendant plus digeste et parfaitement adaptée aux très jeunes enfants.

Les variétés à chair jaune sont une source intéressante de carotène : 1 pêche apporte environ 30% de nos besoins quotidiens. L’apport en vitamine C bien que modeste voit son action améliorée par la présence de pigments flavonoïdes surtout présents dans les variétés à chair rouge.

Elle aide aussi au rééquilibrage du milieu interne, puisque son métabolisme s’accompagne de la libération de composés alcalins (qui s’opposent à l’influence souvent trop acidifiante de l’alimentation actuelle).

La pêche est principalement cultivée en Rhône-Alpes, Provence et Languedoc-Roussillon et sa saison démarre début juin pour se terminer fin septembre avec un pic juillet/août.  Pour que la pêche libère tous ses arômes il est important qu’elle soit « mûre à point », elle doit en particulier céder très légèrement à la pression douce du doigt. La couleur n’est pas un bon critère de choix car il y a des variétés dont la peau se colore vivement bien avant leur maturité. Malheureusement si la cueillette est trop précoce la pêche restera dure et n’aura aucun parfum.

 

La recette du mois : Soupe glacée de pêches à la verveine 

Pour 4 personnes : 8 pêches jaunes, 2 cuillères à soupe de sucre, 1 grosse cuillère à soupe de feuilles de verveine ou 2 sachets à infuser, 1/2 gousse de vanille.

Réaliser une infusion avec 1L d’eau et la verveine. Laver soigneusement les pêches et les pocher 20 min avec leur peau dans l’infusion à laquelle vous aurez ajouté le sucre et la vanille fendue. Prélever les pêches avec un écumoire, les éplucher, les couper en quartiers. Laisser le feu sous la casserole sans couvercle pour réduire l’infusion de moitié. Disposer les fruits dans des coupelles, répartir l’infusion et servir glacé.

Voici un dessert idéal pour l’été léger et rafraichissant. Peut se faire en plus grande quantité et se conserver 48h au réfrigérateur.

 

L'actualité diététique

" Le PNNS c'est quoi ? "

Lancé en 2001, le Programme national nutrition santé (PNNS) est un plan de santé publique visant à améliorer l’état de santé de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition.

Son objectif est de proposer des recommandations fiables et scientifiquement validées, pour aider la population à décrypter les informations parfois contradictoires que l’on entend tous les jours sur la nutrition. La mise en place d’une politique nutritionnelle est apparue, au cours des quinze dernières années comme une priorité de santé publique. Le rôle joué par la nutrition comme facteur de protection ou de risque des pathologies les plus répandues en France est de mieux en mieux compris, qu’il s’agisse du cancer, des maladies cardiovasculaires, de l’obésité, de l’ostéoporose ou du diabète de type 2. Lancé en 2004 son site grand public www.mangerbouger.fr vous permet d’accéder à de nombreuses informations et astuces pour vous faciliter le quotidien, à des recettes rapides et faciles et à la fameuse rubrique « la fabrique à menus » pour vous aider à planifier vos repas sur la semaine.